Home / Finance / Berlin : la FinTech Number 26 s’invite à la table des grands.

Berlin : la FinTech Number 26 s’invite à la table des grands.

Depuis quelques temps, les banques en ligne ont adoptées le système du Mobil-banking. On une application de banque en ligne dans notre smartphone. Un système qui profite de l’évolution des portable mais qui profitent à ses clients. On n’aura plus à se déplacer dans les agences car l’agence se trouve même dans notre téléphone. Une banque allemande n’arrête plus de faire couler l’encre depuis quelques années : la Number 26. Une start-up FinTech qui n’émane pas d’une banque traditionnelle mais a déjà réussie à laisser son empreinte en Europe. Decouvrez-en encore plus sur le sujet !

La Number  26, une success story depuis 2015

La banque a été fondée en 2013 par Valentin Stalf et Maximilian Tayenthal. Se siégeant à Berlin, la  Number26 n’a bien démarrée qu’en 2015 grâce  à un financement de Peter Thiel (Paypal),  Redalpine et Earlybird pour 10,6 millions d’euros. Déjà présente dans 7 pays européens, la Number 26 compte plus de 100.000 utilisateurs  en seulement 12mois. Un chiffre qui fait rêver car même les grandes banques comme Boursorama n’ont pas pu faire mieux. En étant dépendante de WireCard pour l’émission des cartes bancaires, la banque allemande n’obtient sa licence bancaire qu’en 2016. Elle est devenue N26, une banque à part entière. La même année, elle a réussie une levée de fonds de 40 millions USD, et s’est élargie dans 8 autres pays. En 2ans seulement, cette petite banque allemande s’invite à la table des grands.

Des options qui ringardisent les grandes banques

La N26 compte déjà 100 salariés qui sont disponibles tous les jours pour les conseils ou la vérification d’identité pour l’inscription donc adieu les fils d’attente, les tonnes de dossier administratif. Avec ses services, elle rivalise déjà les grandes banques en ligne qui sont endossées par des banques traditionnelles. La N26 ne facture pas les transferts d’argent ainsi que les opérations de devises. Elle n’utilise même que le taux du jour pour la conversion. Les cartes bancaires N26 et N26Business sont gratuites mais pour la MasterCard Black (carte bancaire du compte N26 Black), on doit payer une maigre somme de 5,9€ par mois (4 fois moins chères qu’ailleurs).  La N26 ne soutire ses intérêts que qu’au frais du commerçant. Noter bien qu’il faut effectuer un achat au moins 3 fois par mois au risque d’être facturé 8,7€ par mois (pour les plus de 26ans). On bénéficie aussi d’un cashback de 0,1% sur les achats avec la N26Business.

Un caractère qui a fait brille la N26 est son instantanéité. D’abord une inscription qui se fait en 8mn chrono et une notification à chaque opération effectuée.   On s’éloigne déjà des fils d’attente des banques traditionnelles. Ensuite on peut gérer  notre budget via le smartphone, limiter les montants à retirer et trier ses dépenses.

Number 26, une banque innovante

Les utilisateurs ont reprochés la N26 d’avoir mis quelques options inaccessibles dans certains pays. Un problème réglé en 2016 mais aussi d’autres solutions pour satisfaire la clientèle. On peut maintenant bénéficier d’une assurance contre le vol du portable ainsi que pour les voyages à l’étranger (une option sur le compte N26 Black). Une gratuité pour les opérations de devises, une assurance pour les voyages à l’étranger. Bref, la N26 permet d’être international à moindre coût.

Une option qui creuse la différence avec la concurrence est sa solution de crédit. Avec la N26, on peut bénéficier d’un crédit de 1000 à 25000€, disponible sur le compte en moins d’une heure. Avec un taux de 2,99% à 8% et un délai de remboursement de 8 à 60 mois, elle ridiculise littéralement les autres banques.  Même si ce service est déjà disponible chez certaines Neo-banques, il faut garder en tête que la N26 n’émane pas d’une banque traditionnelle. Une démonstration de puissance et d’indépendance de la part de la pépite allemande. Même si cette option n’est pas encore disponible qu’en Allemagne, les fondateurs ont promis qu’elle le serait partout dans un bref délai.

Malgré sa jeunesse, la Number 26 démontre parfaitement que l’avenir lui appartient. Une banque indépendante, économique et rapide, elle n’est pas un concurrent à prendre à la légère pour les banques en ligne. En 2 ans, cette pépite allemande s’invite déjà à la table des grandes et ringardise certaines. Une prétention qui lui a réussit pour le moment. Avec 17 pays au compteur, la N26 compte déjà s’élargir dans d’autres pays comme les USA ou la Russie. Un projet qu’on attend avec impatience sa réalisation.

About Paul

Check Also

Credit Renouvelable inconvenients

Quelles sont les différentes cartes de crédit d’un crédit renouvelable ?

Les crédits bancaires font maintenant parti de la vie quotidienne de nombreux ménages, la plupart ...